cheesecake au citron et pointe de gingembre

cheesecake_citron

Ingrédients
Pour la base
200 gr de Digestive biscuits (sablés anglo-saxons que l’on peut remplacer par des sablés bretons ou des petit-beurres)
50 gr de beurre fondu
1 cuillère à café de gingembre moulu
Pour la garniture
700 gr de Cream cheese (ou fromage à tartiner de chez Leader Price)
110 gr de sucre en poudre
3 œufs
2 citrons non traités

Mixer les biscuits au robot afin d’obtenir des miettes fines. Ajouter le gingembre moulu puis le beurre fondu. Quand la pâte est homogène, tapisser le fond d’un moule à charnière. Utiliser un verre à moutarde pour aplatir correctement la base du gâteau. Entreposer au réfrigérateur pour que la pâte durcisse.
Préchauffer le four à 160°C. Pendant ce temps, fouetter le fromage frais et le sucre. Incorporer les œufs un à un en mélangeant bien entre chaque ajout. Ajouter ensuite le zeste et le jus des 2 citrons.
Verser la préparation dans le moule et faire cuire pendant 1 heure au four. A la fin de la cuisson, éteindre le four et laisser le cheesecake refroidir à l’intérieur. Une fois froid, le mettre au frigo pendant plusieurs heures avant la dégustation, l’idéal étant 24h.

authentiques beignets de carnaval

Même si je suis loin de ma patrie, je ne peux pas me passer de beignets de carnaval à cette période de l’année. C’est l’occasion alors de faire découvrir cette spécialité à mes chers colocataires gallois. 

beignets


Ingrédients pour une quarantaine de beignets
 :
420 gr de farine
100 gr de sucre
100 gr de beurre
1 et ½ paquet de levure
1 pincée de sel
5 œufs
3 ou 4 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger (selon les goûts)

Huile de friture
Sucre glace

Commencer par bien mélanger tous les ingrédients secs : la farine, la levure, le sel et le sucre. Faire fondre le beurre au micro-ondes à puissance moyenne pour ne pas qu’il éclate. L’ajouter au mélange précédent. Mélanger au fouet. Puis ajouter les œufs un par un tout en pétrissant la pâte à la main. Incorporer l’eau de fleur d’oranger. Une fois bien mélangée, incorporer de la farine jusqu’à ce que ça ne colle plus aux mains. Former une boule. Couvrir le saladier d’un torchon propre et laisser reposer au moins une heure.
Sur plan de travail fariné, abaisser la pâte au rouleau jusqu’à une épaisseur de 5 mm. A l’aide de la roulette crantée ou d’un couteau, découper des losanges et faire une fente au milieu de chaque beignet. Passer un coin dans la fente afin de torsader les deux côtés latéraux du losange.

beignets2

Faire chauffer l’huile dans une friteuse ou dans une casserole. Une fois qu’elle est bien chaude, plonger les beignets 2 par 2 (ou 3 par 3). Ils remontent à la surface rapidement et on peut alors les retourner avec un écumoire. Surveiller bien la cuisson, ils doivent être dorés et non bruns. Les sortir de leur bain et les déposer sur une assiette recouverte de papier absorbant. Les essuyer immédiatement. Puis les déposer dans le plat de service et recouvrir de sucre glace.
Ils sont meilleurs s’ils sont dégustés immédiatement.

carrot cake à tomber…

J’en rêvais depuis longtemps et le voilà réalisé : un vrai Carrot cake pour le tea time. Après une dégustation concentrée, je dois dire qu’il est à tomber. Très moelleux, il fond dans la bouche. Sa douceur est exhaussée grâce au croquant des noix et à une touche d’acidité due au topping. La recette est excellente, elle fera désormais partie de mes classiques.

carrotcake
J’ai utilisé un moule carré de 22 cm de côté mais les proportions vont également pour un moule à manqué classique.

Ingrédients :

Pour le cake :
275 gr de farine à levure incorporée (très couramment utilisée ici)
300 gr de sucre semoule
2 cuillères à café de levure
3 cuillères à café de cannelle
300 ml d’huile végétale
300 gr de carottes râpées
4 œufs
100 gr de noix décortiquées

Pour le topping (sorte de glaçage) :
80 gr de beurre
200 gr de fromage frais appelé Cream cheese (type phyladelphia)
150 gr de sucre glace

Préchauffer le four (180°C).
Éplucher, râper les carottes puis les réserver. Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients secs en prenant garde à ce que la levure ne fasse pas de grumeaux.
Ajouter l’huile et mélanger au fouet. Ajoutez les carottes râpées puis mélanger. Enfin Incorporer les œufs un à un en mélangeant bien après chaque ajout. Si les noix sont entières, vous pouvez les concasser un peu à l’aide d’un rouleau à pâtisserie dans un sac de congélation. Les incorporer à la préparation. Versez dans votre moule, préalablement recouvert de papier sulfurisé.

Faire cuire pendant 50 min environ à 180°C. Le cake doit être gonflé et ferme. Faire le test de la lame de couteau pour savoir s’il est cuit. Attendre qu’il refroidisse avant de le démouler.

carrotcake2

Pendant la cuisson, préparer le topping. Faire ramollir le beurre au micro-ondes, à puissance moyenne. Mélanger le cream cheese, le beurre et le sucre glace jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse. Une fois le cake démoulé, étaler cette préparation uniquement sur le dessus à l’aide d’une spatule ou d’un couteau.Placer au réfrigérateur pour que le topping durcisse.

british scones

Ça y est, enfin ma première recette britannique. Et pour commencer, une valeur sûre : des scones comme je les aime. Je me suis décidée avec cette spécialité traditionnelle servie à l’heure du thé. Cette sorte de petite brioche est délicieuse avec de la confiture de framboises, j’en suis fan !
Enfin je dois reconnaître que pour une première tentative, ils ne ressemblent pas totalement aux vrais scones qui sont plus hauts et que l’on peut fourrer en les ouvrant en deux. Les miens n’ont pas voulu monter, ils n’en ont fait qu’à leur tête. Mais le goût était bien là et les scones, c’est toujours aussi bon…

scones
Ingrédients
225g de farine
2 c. à café de levure
½ c. à café de sel
30 g de sucre semoule
55g de beurre
55g de raisins secs (facultatif)
150 ml de lait

Préchauffer le four à 200 C°.
Mélanger la farine, la levure, le sel et le sucre dans un bol. Faire fondre le beurre au micro-ondes quelques secondes puis l’incorporer. Mélanger avec les doigts jusqu’à ce que le mélange ressemble à des miettes. Ajouter ensuite les raisins secs.
Peu à peu, ajouter le lait jusqu’à ce que la pâte devienne ferme et qu’on puisse former une boule. Si l’appareil est trop humide, qu’il colle, on peut ajouter de la farine jusqu’à la consistance voulue. Fariner le plan de travail et  étaler la pâte au rouleau pour obtenir une épaisseur de 1,5 cm. Découper les scones à l’aide d’un emporte-pièce de 5cm de diamètre ou, si vous n’en avez pas, un verre peut faire l’affaire.
Déposer les scones sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et badigeonner le dessus  au pinceau avec un peu de lait. Cuire pendant 10-12 minutes. Il faut faire bien attention à la cuisson. Les scones ne doivent pas dorer, ils se dégustent encore blanc car sinon, ils deviennent secs.
Les scones peuvent être mangés à la sortie du four. Encore chaud, ils sont délicieux. Ils se dégustent avec du beurre,  de la confiture ou de la crème.

galette des rois à la frangipane

Et bien non, finalement, ma première réalisation culinaire ici, à Cardiff, ne sera pas « so british ». Pour faire plaisir à mes colocataires gallois, j’ai décidé de leur faire gouter une de nos spécialités bien française et quelque peu d’actualité : la galette des rois !

Inspirée par la recette de Marina sur son superbe site puregourmandise, j’ai pris la liberté de changer un peu les proportions.
Les gallois ont apprécié, ils ne connaissaient pas. On m’a même demandé la recette, il me reste alors juste à la traduire : aïe aïe aïe ! En connaisseuse française, je dirais qu’elle n’était pas mauvaise car pas trop grasse. Cependant, on ne sentait pas assez l’amande malgré la torréfaction. Je conseillerais ainsi d’ajouter de l’arôme d’amande amère à la frangipane, selon votre goût.
galettedesrois1
Pour une galette de 8 personnes (environ 25 cm) :
400 gr de pâte feuilletée
200 gr de poudre d’amandes
100 gr de sucre
3 œufs
50 gr de beurre mou
1 cuillère à soupe de farine
et une fève bien sûr, que je n’avais pas

Sorter la pâte feuilletée du réfrigérateur afin qu’elle se réchauffe et qu’elle soit plus facile à travailler. Préchauffer le four à 190°C.
Disposer du papier cuisson sur une plaque du four et saupoudrer de la poudre d’amandes. Etaler à la fourchette pour éliminer les grumeaux. Mettre au four pendant 10 minutes en veillant à remuer de temps en temps pour ne pas que la poudre brunisse.
Pendant ce temps, battre 2 œufs et un blanc avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Conserver le jaune restant pour la dorure. Ajouter le beurre ramolli quelques secondes au micro-onde, la farine et la poudre d’amandes torréfiées.
Couper la pâte en deux morceaux égaux. Etaler chaque boule de pâte sur un plan de travail fariné. A l’aide d’une assiette plate, découper un disque dans chaque morceau. Vous pouvez couper un disque légèrement inférieur pour la base si vous disposer d’assiettes de taille différente. S’il vous reste des chutes, vous pouvez aussi réaliser des motifs pour décorer la galette.
Battre le jaune d’œuf restant avec une cuillère à soupe d’eau. Au pinceau, badigeonner le tour du disque qui servira de base. Etaler dessus la frangipane en veillant à ne pas dépasser la limite de 2 cm avant le bord. Placer la fève dans la frangipane, plutôt vers le bord qu’au centre, vous aurez moins de chance de tomber dessus en découpant la galette. Déposer le second disque sur le tout et souder les deux disques en appuyant prudemment avec le doigt. Dessiner des rainures sur le dessus afin que la vapeur s’échappe et que la galette ne gonfle pas exagérément. Badigeonner de jaune d’œuf au pinceau pour une belle galette dorée et disposer les motifs que vous aurez confectionnés. Dorer les aussi au pinceau, une fois collés sur la galette.
Enfourner la galette pour 25 minutes.
Laisser tiédir et déguster avec un thé, bien sûr !

tarte à la frangipane

Si vous aussi vous trouver la galette traditionnelle trop sèche, si vous aussi vous avez envie de changer un peu, alors n’hésitez pas, essayer cette recette de tarte à la frangipane. C’est ma mamie qui la faisait à ses enfants lorsqu’ils étaient petits, ils en salivent encore !

tarte_frangipane
Ingrédients 
Une pâte feuilletée
Un demi litre de lait
40 gr de farine
3 jaunes d’œufs
50 gr de poudre d’amande
150 gr de sucre
Sucre de canne
Une fève (bouton ou praline si vous n’en avez pas)

Dérouler la pâte, foncer le moule à tarte et piquer à la fourchette. Réserver au frais.
Préchauffer le four à 180°C.
Mettre la farine dans une casserole et faire un puits. Verser le lait petit à petit et mélanger afin d’obtenir une bouillie claire. Faire chauffer le mélange à feu moyen en mélangeant sans cesse au fouet pour qu’il n’attache pas au fond (au cas où il attache, ne pas décoller le brulé, il se mélangerait à la préparation). Quand le mélange bout, ajouter les jaunes d’œufs, tourner un instant et retirer du feu. Y ajouter la poudre d’amande et le sucre. Étendre la préparation sur la tarte, insérer la fève et saupoudrer de sucre de canne. Enfourner immédiatement pendant 30 minutes.

un entremet ispahan pour noël

entremet_no_l_1 Ingrédients pour un cercle de 24cm de diamètre(ou un moule à charnière)

Pour la génoise au chocolat
90 gr de chocolat noir
1,5 blanc d’œuf (45 gr)
1 œuf
1 jaune d’œuf
3 gr de fécule
Pour le praliné feuilleté
80 gr de chocolat noir
25 gr de beurre
100 gr de pralin mou
125 gr de gavottes
Pour la mousse à la framboise
450 gr de framboises
3 cuillères à soupe de sucre roux
1 cuillère à soupe d’eau
4 œufs
4 feuilles de gélatine
20 cl de crème liquide
1 pincée de sel
Pour la mousse à la rose
120 gr de chocolat blanc
5 cuillères à soupe d’eau de rose
240 gr de crème liquide (35% MG)
3 feuilles de gélatine
1,5 blanc d’œuf
1 pincée de sel

entremet_no_l_2

Réalisation de la génoise (recette de Mercotte)
Préchauffer le four à 150°C.
Faire fondre le chocolat au bain marie. Pendant ce temps, monter les blancs en neige et réserver. Une fois le chocolat fondu, ajouter l’œuf entier et le jaune puis remuer. Ajouter ensuite la fécule et bien mélanger. Incorporer enfin les blancs montés en niege et mélanger délicatement à la Maryse. Huiler et chemiser de farine le cercle. Le poser sur une plaque de four recouverte de papier cuisson. Verser la préparation et cuire 10 minutes.

Le praliné feuilleté (recette issue du merveilleux blog Beau à la louche)
Faire fondre le chocolat et le beurre au bain marie. Une fois fondus, y ajouter le pralin mou hors du feu puis les gavottes préalablement émiettées entre les doigts. Bien mélanger.
Démouler la génoise du cercle et poser cette base sur l’assiette de présentation. Repositionner le cercle et chemiser le tour d’une bande de rhodoïd ou de papier cuisson. Y verser le praliné feuilleté et le tasser avec le dos d’une cuillère à soupe. Mettre au frigo afin que la préparation se solidifie.

La mousse à la framboise
Faire tremper la gélatine dans un bol d’eau froide pour la faire ramollir. Mixer les framboises. Faire chauffer dans une casserole ce coulis à feu moyen avec le sucre et l’eau. Séparer les blancs des jaunes et monter les blancs en neige ave la pincée de sel, réserver. Ajouter les jaunes dans la casserole et faire cuire doucement deux minutes sans cesser de remuer au fouet. Incorporer la gélatine égouttée et la crème liquide. Mélanger délicatement aux blancs en neige.
Verser la préparation sur le praliné feuilleté et réserver au frais jusqu’à ce que la mousse soit prise avant d’ajouter la couche suivante (au moins une heure). Entreposer la crème liquide de la mousse à la rose et le saladier au congélateur pour faciliter la montée en crème fouettée.

La mousse à la rose
Tremper la gélatine dans l’eau froide. Faire fondre le chocolat blanc au bain marie. Pendant ce temps, monter les blancs en neige avec la pincée de sel. Sortir la crème et le saladier du congélateur et la monter en chantilly au batteur électrique. Une fois le chocolat fondu, ajouter l’eau de rose et la gélatine essorée toujours au bain marie, bien mélanger. A l’aide d’une Maryse, incorporer délicatement la préparation à la crème fouettée puis le tout aux blancs en neige. Verser cette préparation dans le cercle sur la mousse à la framboise qui doit être complètement solidifiée pour que les mousses ne se mélangent pas et forment de belles couches.

Avant de servir, démouler doucement l’entremet de son cercle. Retirer délicatement et proprement la bande de rhodoïd ou de papier cuisson. On peut ensuite décorer le tour de l’entremet avec des macarons au chocolat ou à un autre parfum selon les envies.

On peut aussi décider de varier les parfums des mousses. Par exemple, j’ai aussi réaliser un entremet chocolat-passion-vanille. Il suffit de remplacer le coulis de framboise par du jus de fruits de la passion ou de mangue et l’ eau de rose par des graines de deux gousses de vanille.

macarons au chocolat praliné

DSCN4860

Ingrédients pour une quarantaine de macarons de 2,5cm de diamètre

3 blancs d’œufs séparés depuis 3 jours
200 gr de sucre glace
125 gr de poudre d’amandes (éventuellement torréfiée)
30 gr de sucre en poudre
10 gr de cacao amer en poudre (Van Houten)
150 gr de Pralinoise (Poulin)
50 gr de beurre
35 gr de lait

Réalisation des coques à macarons

Mixer finement le sucre glace, la poudre d’amandes et le cacao au couteau du robot. Monter les blancs en neige ferme en ajoutant une cuillère de sucre dès que le fouet laisse des marques, puis le reste en fouettant énergiquement pour obtenir un effet « bec d’oiseau », c’est à dire des pointes. Tamiser la poudre sur les blancs et mélanger doucement à la Maryse. Le mélange doit être brillant et former un ruban en retombant. Préparer les feuilles de papier sulfurisé sur le plan de travail. A l’aide d’un gabarit (proposé par Marina sur son site), dresser les dômes à la poche avec une douille lisse de 1cm de diamètre, à intervalles réguliers et en quinconce. Cette étape peut être réalisée avec un sac de congélation coupé à un coin. Laisser crouter une vingtaine de minutes au minimum. Pour ma part, je les laisse environ deux heures. Déposer la plaque de macarons sur deux autres plaques identiques vides afin de faciliter la formation de la collerette. Enfourner pour 11 minutes à 175°C.

Réalisation de la ganache

Faire chauffer le lait et y faire fondre le beurre et le chocolat. Laisser refroidir pendant au moins deux heures afin que la ganache prenne.

Une fois sortis du four, laisser refroidir les macarons en humidifiant le plan de travail, sous le papier sulfurisé. Les décoller du papier et les assembler par deux. Creuser légèrement une des deux coques avec le pouce et la garnir de ganache à l’aide de la poche à douille, puis former les macarons. Les entreposer au réfrigérateur avant la dégustation. Ils seront meilleurs après au moins 24 heures de repos.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 10 11 12