Cannelés bordelais au rhum et vanille, le crousti-moelleux

Cannelés bordelais au rhum et vanille, le crousti-moelleux

4.9/5 - (10 votes)

Plongez dans le cœur de la tradition culinaire bordelaise avec les irrésistibles Cannelés au rhum et vanille. Cette spécialité, au parfum enivrant et à la texture unique, croustillante à l’extérieur et fondante à l’intérieur, séduit les papilles des gourmands. Suivez le guide pour maîtriser l’art de ces douceurs emblématiques.

20 minutes

45 minutes

moyen

€€

Ingrédients

 

 personnes

Ustensiles

Préparation

Étape 1

Faites bouillir le lait avec le beurre et la vanille (si vous utilisez une gousse, fendez-la et grattez les graines).

Étape 2

Mélangez dans un bol la farine, le sucre et une pincée de sel.

Étape 3

Incorporez progressivement les œufs entiers et les jaunes d’œufs battus au mélange sec.

Étape 4

Verser lentement le lait chaud sur le mélange tout en fouettant pour obtenir une pâte fluide semblable à celle d’une pâte à crêpe.

Étape 5

Ajoutez le rhum, puis laissez reposer la pâte au réfrigérateur pendant au moins une heure, idéalement toute une nuit.

Étape 6

Préchauffez votre four à 210°C (thermostat 7) pendant que vous beurrez généreusement vos moules s’ils ne sont pas en silicone.

Étape 7

Remplissez les moules aux trois quarts. Ne remplissez pas jusqu’en haut car la pâte va gonfler pendant la cuisson.

Étape 8

Faites cuire pendant environ 45 minutes jusqu’à ce que les cannelés soient bien dorés et caramélisés sur l’extérieur.

Benjamin Mercier-Giroux

Mon astuce de chef

Pour un démoulage facile et parfait, laissez refroidir vos cannelés quelques minutes après sortie du four; ils se rétracteront légèrement et se détacheront sans effort.

Accord moelleux

Pour accompagner vos Cannelés bordelais, optez pour un verre de Sauternes, ce vin liquoreux de Bordeaux qui contrastera délicieusement avec leur texture croustillante.

L’info en plus

Histoire gourmande : Les Cannelés bordelais auraient vu le jour grâce aux nonnes du couvent des Annonciades de Bordeaux qui, dès le XVIIe siècle, récupéraient auprès des viticulteurs locaux la farine provenant du nettoyage des grains avant fermentation. Ils ajoutaient ensuite du sucre importé des colonies ainsi que des œufs pour confectionner cette petite douceur qui allie simplicité et raffinement.

Imprimer

 

Lire plus  Recette facile du mille-feuille à la vanille et mascarpone
Retour en haut