Archive of ‘gâteaux, cakes, entremets’ category

saint nicolas – muffins en pain d’épices !

On y est ! Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas et, comme d’habitude, je ne les ai pas vues venir, surtout avec ce récent redoux. Les rues s’illuminent, les marchés de noël parent nos plus belles places. Il faut maintenant sérieusement penser aux préparatifs, aux menus et aux cadeaux.

Mais, en attendant, la fille de l’Est que je suis se doit de célébrer la fête du Saint Patron des écoliers : Saint Nicolas. A Grenoble, en expatriée que je suis, cette fête me manque particulièrement. Je ne peux bien évidemment pas reproduire la parade mais je compte me rattraper à la maison avec un bon pain d’épices. Adapté, bien sûr, il s’agit plutôt de muffins au goût chaleureux des fêtes.

 DSCN7235

 

Ingrédients
150 gr de farine
125 gr de beurre mou
100 gr de sucre
1 sachet de sucre vanillé
2 œufs
1 cuillère à café de levure
2 cuillères à soupe de miel liquide
3 cuillères à café de gingembre
5 cuillères à café de cannelle
2 cuillères à soupe de jus de citron

Fouetter les œufs avec le sucre jusqu’à obtention d’une pâte blanche. Ajouter progressivement la farine et la levure, puis incorporer le beurre.

Ajouter le miel et les épices et mélanger énergiquement.

Préchauffer le four à 205°C. Verser deux cuillères à soupe de pâte dans chaque empreinte à muffin. Enfourner. Faire cuire les muffins 20-25 minutes jusqu’à ce qu’ils soient fermes, moelleux et bien dorés. Vérifier la cuisson à la pointe de couteau.

cheesecake gourmand au mars et sauce au caramel

 essai_2_2

Ingrédients

Pour le cheesecake
250 gr de biscuits « digestive »
150 gr de beurre ramolli
500 gr de petit-suisses
1 cuillère à soupe de lait
110 gr de sucre
4 feuilles de gélatines
3 barres de mars coupées en morceaux
Pour la sauce au caramel
80 gr de sucre en poudre
10 cl de crème liquide
40 gr de beurre demi-sel

Réalisation du fond biscuité

Recouvrir le fond du moule de papier sulfurisé.
Broyer les biscuits au robot pour obtenir des miettes fines. Ajouter le beurre ramolli et non fondu. Continuer de battre jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Verser cette pâte dans le moule à charnière ou à fond amovible et aplatir avec un verre. Faire raffermir 30 min au réfrigérateur.

Réalisation de la sauce au caramel

Mettre le sucre dans une casserole et le faire chauffer à sec (c’est à dire sans y ajouter d’eau) sur feu doux. Le laisser fondre sans le remuer jusqu’à ce qu’il commence à brunir. Pendant ce temps, réchauffer la crème liquide afin qu’elle soit tout juste frémissante (cette opération peut se faire au micro-ondes). Quand le sucre est prêt, ajouter la crème hors du feu. Puis ajouter ensuite le beurre et bien mélanger.

Réalisation du « cheese »

Dans un récipient, faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

Dans un saladier, fouetter les petit-suisses avec le sucre en en réservant un de côté. Le faire chauffer dans une casserole avec une cuillère à soupe de lait puis ajouter la gélatine bien essorée. Mélanger jusqu’à complète dissolution de la gélatine. Ajouter cette préparation aux petit-suisses sucrés et fouetter à nouveau. Couper grossièrement les barres de mars et ajouter les morceaux. Bien mélanger et verser sur la base biscuitée.

Napper de la sauce au caramel et réfrigérer au moins 3 heures (une nuit, c’est mieux).

essai_5

 

Fondant coulant à la pralinoise sans matière grasse

fondant_coulant_choco

Voilà de quoi régaler plus d’un gourmand sans aucune frustration, ni aucun remord ! Ce fondant ne contient ni beurre, ni margarine, ni huile mais de la courgette râpée. En toute tranquillité, il permet de se faire plaisir sans penser aux calories qu’il implique. L’ingrédient magique m’a été révélé par Alice sur son blog et je dois dire que c’est complètement bluffant ! Ce courgette cake vaut bien l’indétrônable carrot cake. Je l’ai d’abord tenté façon gâteau au chocolat en gardant mes proportions habituelles : il était super moelleux, fort en chocolat et j’y avais ajouté des noix, un délice ! Puis, pour aller encore plus loin dans l’expérience, j’ai décidé de garder la même recette pour en faire des fondants au chocolat avec cœur coulant pralinoise. Plutôt réussis, ils sont restés bien coulant en leur centre et ont formé une petite croute sur les bords. L’avantage de ce dessert est que l’on peut les fourrer de milles façons différentes afin de varier les plaisirs…


Ingrédients pour 8 ramequins

150 gr de chocolat noir
1 courgette
3 œufs
100 gr de sucre
60 gr de farine
1 cuillère à café de levure
Des carrés de chocolat « pralinoise »
Placer le chocolat en morceaux dans un bol et le faire fondre au bain-marie. Il n’est pas nécessaire que le bol soit plongé dans l’eau, le chocolat fondra tout aussi bien avec peu d’eau et les bouillons qui secouent le tout seront évités.

Pendant ce temps, laver la courgette, en couper les bouts et la râper dans un saladier. Egoutter en pressant à la main afin d’en faire sortir le maximum de jus.

Dans un autre récipient, battre les œufs entiers, ajouter le sucre, la farine et la levure. Bien mélanger le tout entre chaque ajout. Incorporer enfin la courgette et le chocolat fondu. Mélanger.

Répartir la préparation dans les ramequins. Disposer un carré de pralinoise au centre de la préparation et le plonger au centre avec une cuillère. Placer les ramequins 1 heure au congélateur. Cette étape est importante car c’est le contraste entre le froid emmagasiné et le chaud du four qui permet aux fondants de rester coulant en leur centre.

Préchauffer le four à 200°C. Placer les ramequins au four et laisser cuire 10 minutes. Les fondants vont gonfler sur le pourtour et former une petite crevasse au centre une fois tiède, ce qui indique qu’ils sont bien fondants.

Laisser tiédir une petite demi-heure avant de déguster.

On peut fourrer ces coulants de beaucoup de choses. J’ai déjà essayé avec du chocolat blanc et je tenterais sans doute bientôt le toblerone, la crème de calisson, la crème de carambar, un morceaux de pâte de pistache. Il suffit de laisser libre cours à sa gourmandise et de se laisser guider.

Le moelleux au chocolat

Ce fondant peut aussi être un moelleux simple.

Pour ce faire, remplir un moule à manqué, préalablement tapissé de papier sulfurisé, de l’appareil à gâteau. Préchauffer le four à 180°C. Cuire 18 minutes et tester la cuisson avec une lame de couteau. Laisser refroidir avant de déguster.

cranberries mania

Il me restera des traces de mon séjour outre manche. Bien sûr, le nuage de lait dans mon thé bien fort  du matin, les si délicieux digestives à déguster au 4h et surtout, une irrésistible envie de cranberries. Je suis en effet tombée sous le charme de ce fruit acidulé et rouge qui ravive si bien les cakes anglo-saxons. Dès mon retour en France, j’ai alors tenté quelques idées qui me trottaient dans la tête.

 

Muffins aux cranberries

DSCN5935

Ingrédients pour 16 mini-muffins 
50 gr de cranberries séchées (+/- selon convenance)
140 gr de yaourt allégé ou non
60 gr de margarine
2 œufs
200 gr de farine
6 cuillères à café de Golden Syrup (4 bonnes cuillères à soupe de sucre)
1 cuillère à café d’extrait de vanille
4 cuillères à café de levure
1 pincée de sel

Préchauffer le four à 180°C.
Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et le sel. Incorporer les œufs, la margarine fondue, le yaourt, le golden syrup et l’extrait de vanille. Mélanger bien pour obtenir une pâte homogène. Hacher les cramberries grossièrement. Les ajouter à la préparation. Répartir la pâte dans les empreintes à muffins (préalablement graissés si ce n’est pas un moule en silicone) et les remplir aux trois quarts. Enfourner pour 25 minutes.
Tester la fin de la cuisson à l’aide d’un couteau : la lame doit ressortir sèche. Sortir les muffins du four et les faire refroidir sur une grille dès que vous pouvez les attraper à mains nues.

Cookies aux cranberries et à la fève tonka

DSCN6721

 

Ingrédients pour 26 cookies
250 g de vergeoise brune (ou de sucre roux)
60 g de beurre mou
1 œuf
180 g de farine
1/4 de c à c de sel
1/4 de c à c de bicarbonate alimentaire
3 fèves tonka râpées
100 gr de cranberries séchées

Préchauffer le four à 160°C.
Avec un batteur électrique, mélanger le beurre et la vergeoise. Puis ajouter l’œuf et battre à nouveau. Ajouter la farine, le bicarbonate et le sel petit à petit pour faciliter l’incorporation et éviter les grumeaux de farine. Ajouter ensuite la fève tonka râpée et les cranberries grossièrement hachées.

DSCN6711

Diviser la pâte en 26 petites boules. Les disposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Bien les espacer de 5 cm entre elles pour éviter qu’elles ne se collent à la cuisson. Les aplatir légèrement avec la paume de la main.
Enfourner pour 10 minutes. Ils doivent tout juste commencer à dorer.
Laisser refroidir pour que les cookies deviennent durs et soient plus facile à décoller.

 

panna cotta aux bananes pôélées et caramel au beurre salé

Après le saumon grillé à l’avoine et ses légumes citronnés,le dessert de ce diner en amoureux fut sous influence italienne. Je me suis librement inspirée de la recette de loukoum sur son blog, modifiée selon mes envies.

DSCN6225


Ingrédients pour 4 grandes verrines 

Pour la Panna Cotta
2 feuilles de gélatine
50 gr de chocolat noir dessert
170mL de lait (demi écrémé)
330mL de crème fleurette
60 gr de sucre
200g de crème fraîche épaisse (allégée 15%MG)
2 bananes bien mures
Pour la sauce au caramel
80 gr de sucre en poudre
10 cl de crème liquide
40 gr de beurre demi-sel

Préparation de la Panna Cotta
Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un grand bol rempli d’eau froide. Râper le chocolat noir au fond des verrines ou des pots. Dans une casserole, mettre le lait, la crème fleurette et le sucre. Faire chauffer sur feu moyen, en remuant, jusqu’à ébullition. Dès que le lait bout, retirer la casserole du feu et ajouter l’une après l’autre les feuilles de gélatine essorées tout en fouettant vivement. Ajouter ensuite la crème fraîche épaisse et bien mélanger. Verser immédiatement dans les verrines, au dessus du chocolat (qui va fondre à moitié). Laisser prendre une nuit au frigo.

Préparation de la poêlée de bananes
Peu avant le moment de les servir, couper les bananes en rondelles. Les faire revenir dans du beurre jusqu’à ce qu’elle commence à fondre. Les retirer du feu et les répartir sur les panna cotta, maintenant bien prises.

Préparation du caramel au beurre salé
Mettre le sucre dans une casserole et le faire chauffer à sec (c’est à dire sans y ajouter d’eau) sur feu doux. Le laisser fondre sans le remuer jusqu’à ce qu’il commence à brunir. Pendant ce temps, réchauffer la crème liquide afin qu’elle soit tout juste frémissante. Quand le sucre est prêt, ajouter la crème hors du feu. Puis ajouter ensuite le beurre et bien mélanger.
Verser le caramel sur les bananes tièdes et servir immédiatement.

gratin d’été de cerises…

Voici une idée so simple pour réaliser un petit dessert d’été, frais et fruité… Ce gratin est idéal avec des cerises mais, avec un peu d’imagination, on peut utiliser toutes sortes de fruits de saison: mélange de fruits rouges, pêche/framboise, abricot/pistache,… Laissez vous tenter, il est vraiment délicieux et, comme vous pouvez le constater, si rapide à cuisiner !

DSCN6246 Ingrédients pour 4 personnes

400 gr de cerises bien sucrées ou autres fruits de saison
2 œufs
120 gr de sucre
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille
100 gr de poudre d’amandes
10 cl de crème fraiche
1 cuillère à soupe de kirsch ou de rhum

Réalisation du gratin
Préchauffer le four à 180°C.
Répartir les fruits frais ou surgelés dans un plat à gratin beurré. On peut bien sûr utiliser des plats individuels. Battre les œufs avec le sucre et l’extrait de vanille. Puis ajouter la poudre d’amandes, la crème fraiche (qui peut être allégée) et l’alcool. Verser la préparation sur les fruits et saupoudrer généreusement de sucre de canne. Faire cuire 25 minutes.

DSCN6236DSCN6237

éclairs tout simples à la vanille

Voilà de bons éclairs à la vanille comme ceux de mon enfance. Ce sera toujours un classique de nos boulangeries, un indémodable car il fait toujours plaisir aux plus petits comme aux plus grands! Comme il était impossible pour moi d’en trouver chez les grand-bretons, je n’ai pas hésité à me lancer pour assouvir mon envie : Crazy French  !

_clairs1

Ingrédients
Pâte à choux
180 ml d’eau
60 gr de beurre
2 càc de sucre semoule
4 càs de lait
120 gr de farine
3 oeufs
Crème pâtissière
½ L de lait
2 œufs
100 gr de sucre
60 gr de farine
50 gr de beurre
2 càs d’extrait de vanille liquide et/ou une gousse de vanille
Glaçage
Sucre glace
Eau

Réalisation de la pâte à choux
Dans une casserole, faire chauffer l’eau, le beurre, le sucre et le lait jusqu’à frémissement.  Hors du feu, ajouter la farine d’un coup et mélanger énergiquement. Remettre à chauffer sur le feu pendant deux minutes sans cesser de battre. Retirer du feu et ajouter les œufs un par un.
Mélanger jusqu’à ce que l’appareil soit homogène.
A l’aide d’une poche à douille, dresser des bâtonnets. Les badigeonner de jaune d’œuf avant de les enfourner pour 15 bonnes minutes. Ils doivent être bien dorés. Laisser les refroidir sur une grille.

Réalisation de la crème pâtissière
Faire chauffer le lait avec l’extrait de vanille. Battre les œufs en omelette, puis les travailler avec le sucre jusqu’à blanchiment. Incorporer la farine et bien mélanger. Verser peu à peu le lait chaud sur la préparation puis reverser le tout dans la casserole. Mettre sur feu doux et fouetter jusqu’à épaississement voulu. Enfin ajouter le beurre et laisser refroidir
Lorsque tout est froid, couper les choux dans le sens de la longueur. Les ouvrir et les fourrer de crème pâtissière avec la poche à douille ou simplement deux cuillères.

Mélanger du sucre glace avec un peu d’eau jusqu’à obtenir une crème pas trop liquide. Tester sur assiette la consistance du glaçage qui ne doit pas couler. Badigeonner le dessus des éclairs à la cuillère. Disposer immédiatement au réfrigérateur pour permettre la fixation du glaçage et les laisser reposer une demi journée au frais, ils n’en seront que meilleurs.

_clairs

cheesecake au citron et pointe de gingembre

cheesecake_citron

Ingrédients
Pour la base
200 gr de Digestive biscuits (sablés anglo-saxons que l’on peut remplacer par des sablés bretons ou des petit-beurres)
50 gr de beurre fondu
1 cuillère à café de gingembre moulu
Pour la garniture
700 gr de Cream cheese (ou fromage à tartiner de chez Leader Price)
110 gr de sucre en poudre
3 œufs
2 citrons non traités

Mixer les biscuits au robot afin d’obtenir des miettes fines. Ajouter le gingembre moulu puis le beurre fondu. Quand la pâte est homogène, tapisser le fond d’un moule à charnière. Utiliser un verre à moutarde pour aplatir correctement la base du gâteau. Entreposer au réfrigérateur pour que la pâte durcisse.
Préchauffer le four à 160°C. Pendant ce temps, fouetter le fromage frais et le sucre. Incorporer les œufs un à un en mélangeant bien entre chaque ajout. Ajouter ensuite le zeste et le jus des 2 citrons.
Verser la préparation dans le moule et faire cuire pendant 1 heure au four. A la fin de la cuisson, éteindre le four et laisser le cheesecake refroidir à l’intérieur. Une fois froid, le mettre au frigo pendant plusieurs heures avant la dégustation, l’idéal étant 24h.

authentiques beignets de carnaval

Même si je suis loin de ma patrie, je ne peux pas me passer de beignets de carnaval à cette période de l’année. C’est l’occasion alors de faire découvrir cette spécialité à mes chers colocataires gallois. 

beignets


Ingrédients pour une quarantaine de beignets
 :
420 gr de farine
100 gr de sucre
100 gr de beurre
1 et ½ paquet de levure
1 pincée de sel
5 œufs
3 ou 4 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger (selon les goûts)

Huile de friture
Sucre glace

Commencer par bien mélanger tous les ingrédients secs : la farine, la levure, le sel et le sucre. Faire fondre le beurre au micro-ondes à puissance moyenne pour ne pas qu’il éclate. L’ajouter au mélange précédent. Mélanger au fouet. Puis ajouter les œufs un par un tout en pétrissant la pâte à la main. Incorporer l’eau de fleur d’oranger. Une fois bien mélangée, incorporer de la farine jusqu’à ce que ça ne colle plus aux mains. Former une boule. Couvrir le saladier d’un torchon propre et laisser reposer au moins une heure.
Sur plan de travail fariné, abaisser la pâte au rouleau jusqu’à une épaisseur de 5 mm. A l’aide de la roulette crantée ou d’un couteau, découper des losanges et faire une fente au milieu de chaque beignet. Passer un coin dans la fente afin de torsader les deux côtés latéraux du losange.

beignets2

Faire chauffer l’huile dans une friteuse ou dans une casserole. Une fois qu’elle est bien chaude, plonger les beignets 2 par 2 (ou 3 par 3). Ils remontent à la surface rapidement et on peut alors les retourner avec un écumoire. Surveiller bien la cuisson, ils doivent être dorés et non bruns. Les sortir de leur bain et les déposer sur une assiette recouverte de papier absorbant. Les essuyer immédiatement. Puis les déposer dans le plat de service et recouvrir de sucre glace.
Ils sont meilleurs s’ils sont dégustés immédiatement.

carrot cake à tomber…

J’en rêvais depuis longtemps et le voilà réalisé : un vrai Carrot cake pour le tea time. Après une dégustation concentrée, je dois dire qu’il est à tomber. Très moelleux, il fond dans la bouche. Sa douceur est exhaussée grâce au croquant des noix et à une touche d’acidité due au topping. La recette est excellente, elle fera désormais partie de mes classiques.

carrotcake
J’ai utilisé un moule carré de 22 cm de côté mais les proportions vont également pour un moule à manqué classique.

Ingrédients :

Pour le cake :
275 gr de farine à levure incorporée (très couramment utilisée ici)
300 gr de sucre semoule
2 cuillères à café de levure
3 cuillères à café de cannelle
300 ml d’huile végétale
300 gr de carottes râpées
4 œufs
100 gr de noix décortiquées

Pour le topping (sorte de glaçage) :
80 gr de beurre
200 gr de fromage frais appelé Cream cheese (type phyladelphia)
150 gr de sucre glace

Préchauffer le four (180°C).
Éplucher, râper les carottes puis les réserver. Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients secs en prenant garde à ce que la levure ne fasse pas de grumeaux.
Ajouter l’huile et mélanger au fouet. Ajoutez les carottes râpées puis mélanger. Enfin Incorporer les œufs un à un en mélangeant bien après chaque ajout. Si les noix sont entières, vous pouvez les concasser un peu à l’aide d’un rouleau à pâtisserie dans un sac de congélation. Les incorporer à la préparation. Versez dans votre moule, préalablement recouvert de papier sulfurisé.

Faire cuire pendant 50 min environ à 180°C. Le cake doit être gonflé et ferme. Faire le test de la lame de couteau pour savoir s’il est cuit. Attendre qu’il refroidisse avant de le démouler.

carrotcake2

Pendant la cuisson, préparer le topping. Faire ramollir le beurre au micro-ondes, à puissance moyenne. Mélanger le cream cheese, le beurre et le sucre glace jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse. Une fois le cake démoulé, étaler cette préparation uniquement sur le dessus à l’aide d’une spatule ou d’un couteau.Placer au réfrigérateur pour que le topping durcisse.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 2 3 4