Archive of ‘Crèmes, mousses, verrines, yaourts’ category

soupe de pêche à la lavande – chantilly au citron

Avec cette chaleur, on a juste envie de quelque chose de frais et de rapide à faire, hors de question de rester des heures dans la cuisine quand on peut s’installer à l’ombre d’un arbre dans le jardin pour l’apéro… Cette soupe froide est très facile à faire avec un blender. Quelques brins de lavande du jardin , et hop, ça réhausse le gout de la pêche. Avec une chantilly maison au citron, c’est un régal !

La recette

4 pêches jaunes
75 g de sucre
3 brins de lavande
20 cl de crème liquide à 30%MG
1 citron
2 càc de sucre glace

Disposer la crème liquide et un saladier au congélateur.

Pendant ce temps, verser le sucre dans une casserole, couvrir d’eau. Faire chauffer pour obtenir un sirop. Retirer du feu. Ajouter les brins de lavande. Couvrir et laisser infuser 10 minutes puis retirer la lavande. Couper les pêches en morceaux et mixer les avec le sirop. Ajouter de l’eau jusqu’à obtenir la consistance de soupe voulue. Disposer la soupe dans des verres ou des ramequins. Réserver au frais.

Sortir la crème et le saladier du congélateur. Monter la chantilly au batteur électrique. Une fois qu’elle est bien prise, ajouter le sucre glace et mélanger. Râper le zeste du citron et ajouter à la chantilly. Bien mélanger. Réserver jusqu’au moment du service.

Enfin, remplir une poche à douille de chantilly et déposer en un peu sur la soupe. Saupoudrer de zeste de citron pour décorer.

verrine d’été à la rhubarbe – le retour

IMG_0705

Ca y est, les vacances, c’est fini ! On reprend bientôt et la rentrée s’annonce… Mais parce que ça fait toujours du bien de faire durer un peu l’été et que les beaux jours semblent être de retour, j’ai décidé de finir la rhubarbe du jardin. C’est un fruit souvent mal aimé qu’il faut savoir apprivoiser. Pour ma part, je raffole de cette recette déjà postée sur le blog mais que je n’hésite pas à vous recommander à nouveau tant je l’avais adoré… Alors profitez-en, c’est un régal, entre douceur et acidité, l’équilibre est bien trouvé !!

Et pour la recette, c’est par ici

IMG_0643IMG_0683IMG_0698

poêlée de mûres sauvages en crumble, glace aux calissons et sirop d’hibiscus

Colmar, ville agréable du Haut Rhin, est la capitale du vignoble alsacien. Forte d’un climat ensoleillé, il y fait bon se promener dans la vieille ville et la petite Venise.
Dans cette jolie citée, une chef pas comme les autres sévit à coup de recettes originales.
C’est de l’Atelier Cuisine Cardamome d’Isabelle Sipp dont je souhaite vous parler aujourd’hui.

Située sur les hauteurs d’un immeuble du centre ville, la cuisine d’Isabelle est très accueillante. Les élèves arrivent les uns après les autres mais se devinent dans la rue. Certains sont des habitués et viennent à quasiment toutes les leçons. Certains sont des novices, comme moi, qui inaugurent, en levant un verre d’Ouzo, leur toute première leçon avec un chef ! D’autres sont surpris de découvrir en arrivant que leur fille leur a finalement offert un cours de cuisine pour leur anniversaire. Cette petite équipe est finalement ravie de servir et d’apprendre sans même se connaître.

DSCN6323_2

Une fois les présentations effectuées, on se rue sur les tabliers longs et blancs pour découvrir le menu :

Velouté de courgettes et son espuma de menthe
Vitello tonnato
Poêlée de cerises en crumble, glace à la pistache et sirop d’hibiscus

Ni une, ni deux, tout le monde commence à s’activer. Eplucher, hacher, ciseler, couper, tout doit être prêt pour que la chef nous inculque quelques nouvelles astuces dans le feu de l’action.

DSCN6325_2DSCN6326_2

Pendant que l’Ouzo, ramené il y a peu par notre hôte de la péninsule grecque, commence à nous monter à la tête, les blagues fusent. L’ambiance se détend et chacun se dévoile un peu. C’est alors qu’Isabelle nous promet des blagues en alsacien. Pas de doute, il s’agit bien d’une enfant du pays !
Fille de vigneron, elle a d’abord découvert l’œnologie. Puis elle s’est prise de passion pour la cuisine et a ensuite travaillé avec des grands comme Alain Passard. Elle s’inspire de ses voyages pour nous proposer maintenant des plats de plus en plus dépaysants. L’atelier Cardamome est très accessible et il s’adresse même aux enfants dans des séances qui leur sont dédiées.

Pour en savoir un peu plus sur cette découverte, allez faire un tour sur son site et découvrez le programme des cours à venir : toujours aussi alléchant !

DSCN6327_2

En attendant, vous pouvez vous mettre l’eau à la bouche en parcourant ces quelques lignes. J’ai décidé de m’inspirer de la recette d’Isabelle pour mon dessert d’un dimanche soir, à la fois chaud et froid, tendre et croustillant :

Poêlée de mures sauvages en crumble, glace aux calissons, et bien sûr accompagnés par le sirop d’hibiscus

DSCN6856

Pour cinq personnes

Glace aux calissons
4 jaunes d’œuf
40 gr de sucre semoule
150 gr de crème liquide entière
315 gr de lait
200 gr de Crème de calissons du Roy René (acheté chez G. Detou)

Fouetter les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Réserver.
Mélanger la crème et le lait. Faire chauffer dans une casserole sans atteindre l’ébullition. Verser sur le mélange jaunes d’œufs et sucre tout en continuant à fouetter. Remettre ensuite le mélange sur le feu et cuire à 82° en remuant. Ajouter la crème de calissons, mélanger bien pour qu’elle fonde dans la préparation. Laisser ensuite complètement refroidir hors du feu et mettre au frigo quelques heures. Mettre dans la sorbetière. Turbiner pendant une demi-heure. Servir soit immédiatement au sortir de la sorbetière pour une crème glacée fondante soit après un passage au congélateur pour une glace plus façonnable en boules ou quenelles.

Crumble
100 gr de farine
100 gr de sucre ou de cassonade
65 gr de beurre mou (la moitié peut être demi-sel)

Préchauffer le four à 190°C.
Mettre tous les ingrédients dans le bol d’un robot et mélanger jusqu’à la formation des grumeaux.
Etaler en pluie sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé.
Cuire 15 minutes et bien surveiller. Le crumble doit être doré.
On peut ajouter 100 gr de pistaches, amandes, noisettes ou noix concassées dans la préparation.

Sirop d’Hibiscus
1,5 dl d’eau
1,5 cuillères à soupe de cassonade
1,5 cuillères à soupe de fleurs d’hibiscus séchées
Zeste de citron

Mettre tous les ingrédients dans une casserole et porter à ébullition. Faire bouillir pendant 3 à 4 minutes puis éteindre et réserver.

Poêlée de mures
Faire fondre une bonne noix de beurre dans une poêle, verser 500 gr de mures. Saupoudrer généreusement de sucre cassonade.
Faire chauffer quelques minutes mais prêter bien attention à ce que les mures ne fondent pas et partent en compote. Elles doivent donner un peu de jus tout en restant intactes.

Pour le dressage, choisir de jolies coupelles. Mettre les mûres au fond. Verser quelques cuillères de sirop dessus. Saupoudrer de crumble et former une belle boule ou quenelle de glace.
Manger surtout sans attendre.

verrine d’été à la rhubarbe

verrine_rhubarbe

Petite verrine d’été très rafraichissante! Encore inspirée par une recette de Jamie Oliver dans son livre 100 recettes de saison de mon jardin. L’accord entre les couches successives est étonnant: l’acidité de la rhubarbe associée au romarin, la douceur du yaourt et le croquant du sablé. A marier et démarier pour un dessert plus simple et vite fait bien fait.

Pour 6 verrines :
Pour le yaourt :
3 yaourts brassés natures
Le zeste d’un citron non traité lavé
2 cuillères à soupe de miel
1 cuillère à café d’extrait de vanille
Pour la compote de rhubarbe :
600 gr de rhubarbe
50g de sucre roux
3 cuillères à soupe de jus d’ananas
3 branches de romarin
Pour les sablés :
250 gr de farine
125 gr de sucre roux
100 gr de beurre
2 cuillères à soupe de lait
1 cuillère à soupe de sésame grillé
1 pincée de sel

Réalisation des sablés :

Préchauffer votre four à 160° C.

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le sésame et le sel. Ajouter le beurre mou et travailler l’ensemble du bout des doigts jusqu’à obtention d’une poudre fine.

Incorporer le lait et mélanger  pour obtenir une pâte homogène.

Former des boules de pâte et les écraser un peu. Les disposer en quinconce sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Les faire cuire environ 35 minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés.

sabl_

Réalisation du yaourt :

Râper le citron pour en récupérer le zeste. Mélanger les yaourts, le zeste de citron, la vanille et le miel, réserver dans un récipient hermétique au frais.

Réalisation de la compote de rhubarbe :

Laver les tiges de rhubarbe, couper les extrémités mais ne pas les éplucher, débiter les tiges en tronçons, les mettre dans une casserole, ajouter le sucre, le jus de fruit et les branches de romarin à faire infuser. Mettre sur feu moyen, couvrir et porter à ébullition. Ensuite, retirer les branches de romarin, laisser bouillonner pendant 2-3 minutes puis enlever le couvercle et laisser compoter doucement. Laisser ensuite refroidir hors du feu.

Au dernier moment, dresser les verrines : disposer les brisures d’un sablé au fond, recouvrir de 2 cuillères à soupe de rhubarbe, 2 autres de yaourt puis une petite dernière de rhubarbe. Décorer avec un sablé entier sur le dessus.

 rhubarbe



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...