Archive of ‘cheesecakes, pies et autres cakes’ category

fondant aux marrons et au chocolat

Parce qu’avec le froid qui arrive, on a envie de bonnes choses réconfortantes, je pense tout de suite Cho-co-lat… Et comme les rayons des supermarchés se sont remplis de chocolats emmaillotés dans l’allée centrale, je suis bien sûr tombée sur les marrons glacés qui étaient dans le coin. C’est tellement bon, les marrons glacés… On les apprécie de génération en génération chez moi. Alors pourquoi pas un petit mélange choco-marrons avec une recette ultra fondante pour un cake régressif bien comme il faut…

Vous remarquerez que ces derniers temps, je fais des efforts niveau photographie. J’essaie vraiment de m’améliorer mais ce n’est pas facile. C’est un exercice délicat. En tous cas, je m’amuse comme une folle à imaginer les scénographies et à tenter de mettre en valeur mes recettes…

Ingrédients (pour un moule à cake)

500 gr de crème de marrons
100 gr de chocolat noir à pâtisser
100 gr de beurre
3 oeufs
des brisures de marrons glacés

Préchauffer le four à 150°C.
Dans un saladier, faire fondre doucement le chocolat et le beurre en morceaux au micro-ondes. Lisser le mélange. Incorporer la crème de marrons en fouettant, puis les oeufs un à un, en mélangeant entre chaque ajout.
Verser la préparation dans le moule à cake et enfourner pour 45 minutes.
Laisser refroidir, démouler le cake et le placer au réfrigérateur.

Servir froid avec des brisures de marrons glacés et des quenelles de crème de marrons pour décorer.

thanksgiving pumpkin pie

Happy Thanksgiving !! Et oui, aujourd’hui est une grande fête de l’autre côté de l’Atlantique, on célèbre Thanksgiving… Et comme nous aussi, on a sans doute un petit quelque chose dans la vie pour lequel on se sent reconnaissant, je me suis dit qu’une recette de tarte à la citrouille serait la bienvenue ! Non, non, ce n’est pas une excuse bien trouvée pour assouvir mon envie de gourmandise, juste la volonté de toucher des papilles cette fête si importante pour les américains.

Je sais, Thanksgiving, c’est ce soir, j’arrive un peu tard… mais rien ne nous empêche de le fêter ce week end au coin du feu…

Pour cette délicieuse tarte à la citrouille, je suis partie d’une recette de David Lebovitz, chef pâtissier américain qui vit à Paris, tient un blog et écrit de très beaux livres de recettes.

Ingrédients (pour un moule de 22 cm de diamètre)

500 gr de citrouille
60 gr de crème fraiche épaisse
60 gr de lait
3 œufs
75 gr de sucre blond
1/2 càc de gingembre moulu
1/2 càc de cannelle moulue
1/2 càc de cardamome
1 pincée de sel
1/2 càc d’extrait de vanille
15 ml de whisky
une pâte brisée faite maison

crème fraîche
crème de marrons

Préparer la pâte à tarte la veille pour la laisser reposer au frigo durant la nuit.

Préchauffer le four à 200°C. Tamiser un plat allant au four de papier d’aluminium. Retirer les graines du centre du morceau de citrouille et découper en trois tranches épaisses. Déposer les tranches dans le plat et enfourner pour 45 minutes. Une fois cuite, la citrouille doit être tendre, tester avec la pointe d’un couteau.

Pendant la cuisson de la citrouille, mélanger ensemble la crème, le lait, les œufs, le sucre, les épices, le sel, la vanille et le whisky. Étaler la pâte, chemiser un moule de 22 cm de diamètre et placer au congélateur afin d’éviter que la pâte glisse à la cuisson.

Lorsque la citrouille est cuite, baisser le four à 185°C. Retirer la pulpe de la citrouille à la cuillère et ajouter directement les morceaux dans l’appareil. A l’aide d’un mixer plongeur, mélanger jusqu’à obtenir une consistance lisse.
Verser la garniture chaude sur le fond de tarte et faire cuire pendant 35 minutes. Elle doit être tout juste prise en son centre.

Pour accompagner, mélanger deux cuillères à soupe de crème fraîche avec trois cuillères à soupe de crème de marrons et former un joli tas à la poche à douille sur chaque part. Déguster bien froid…

Recette librement inspirée de la Butternut Squash Pie de David Lebovitz, dans « Room for dessert ».

tarte sablée aux figues et aux noisettes

Aujourd’hui est un grand jour, je suis l’invitée du blog {So Lovely Moments} pour son premier post « Je DIY ». Un très joli blog où vous trouverez une multitude d’idées pour réaliser des décorations inspirées pour les petits et les grands jours de votre vie. Ce fût un honneur pour moi et j’y ai répondu avec enthousiasme car je suis une fidèle lectrice et admiratrice de celle qui se cache derrière ce blog. Encore un grand merci Véronique de m’avoir donné la possibilité d’entrer dans ton monde, juste un petit peu…

La saison des figues fraîches est bien là et je m’en donne à cœur joie. Je l’attendais même avec impatience ! Petite, je n’aimais pas ce fruit et c’est bien plus tard que j’ai appris à apprécier son extrême douceur qui peut s’allier avec tant d’autres saveurs… (avec du chèvre, c’est un délice!). La noisette ajoute encore plus de subtilité à cette tarte parfaite pour un dimanche en famille.


IMG_0737IMG_0744


tarte pêche, miel et romarin

Parce que j’adore le mélange pêche – romarin et que l’été s’y prête à merveille, j’ai eu envie de refaire cette délicieuse tarte croisée il y a fort longtemps dans le livre « Mes tartes sucrées et salées » de Christine Ferber. Je l’ai sans doute revisitée car je l’ai réalisée selon mes souvenirs, ne possédant pas ce livre. La pâte à tarte, ultra simple à réaliser, est croustillante à souhait, se situant entre la pâte brisée et la pâte sablée. Je vous encourage vivement à ne pas acheter une pâte toute prête pour la faire maison, elle rend cette tarte encore plus exceptionnelle…

Ingrédients
pour la pâte à tarte
188 g de farine
1 càc de sel
1 càs de sucre en poudre
128 g de beurre, coupé en cubes et froid
6 cuillères à soupe d’eau froide
lait et sucre blond pour faire dorer
pour la garniture
5 pêches
2 càs de miel liquide
1 grosse pincée de romarin
1 noix de beurre
un peu de poudre d’amande

Pour la pâte à tarte, mélanger la farine, le sel et le sucre dans le bol du mixer. Ajouter le beurre froid coupé en dès. Mixer à vitesse moyenne. Continuer à mixer jusqu’à ce que le mélange ressemble à une poudre grossière. Incorporer ensuite les cuillères à soupe d’eau une par une jusqu’à obtenir la consistance de pâte souhaitée. Si la pâte est finalement trop humide et colle au mixer, ajouter de la farine. Former une boule de pâte avec les mains, l’envelopper dans du papier film et réfrigérer au moins 30 minutes voire toute la nuit, comme moi. Sortir la boule de pâte du réfrigérateur et la laisser se ramollir un peu pendant 10 minutes sur le plan de travail. Préchauffer le four à 200°C.

Pendant ce temps, éplucher les pêches et les couper en quartier. Faire chauffer une noix de beurre dans une poêle. Lorsqu’il est chaud, verser les pêches en morceaux, le miel et le romarin. Mélanger doucement pour ne pas casser les morceaux. Laisser chauffer 5 minutes puis éteindre le feu et réserver.

IMG_9701

Etaler la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie pour obtenir un cercle plus grand que votre moule à tarte. Il doit être possible de rabattre 3 à 5 centimètres de pâte sur la garniture. Déposer la pâte dans le moule, sur du papier sulfurisé. Placer au réfrigérateur pendant 5 minutes.

IMG_9703

Piquer le fond de tarte à l’aide d’une fourchette. Saupoudrer assez de poudre d’amande pour ne plus percevoir le fond de tarte. Disposer les quartiers de pêche en rond sur le fond de tarte. En utilisant le papier comme une aide, rabattre le surplus de pâte sur la garniture. Le badigeonner de lait au pinceau et saupoudrer de sucre.

IMG_9704

Cuire jusqu’à ce que la croûte commence à dorer, environ 15 minutes. Puis réduire le four à 190°C pour poursuivre la cuisson pendant 20-25 minutes. Laisser refroidir sur une grille et déguster.

philadelphia classic cheesecake

Vous aurez déjà pu remarquer que le cheesecake est l’un de mes desserts préférés, plusieurs recettes figurent déjà sur ce blog. Cependant, je n’avais toujours pas essayé la version la plus courante : le classic new York cheesecake à la vraie vanille !! Et bien, il fût à la hauteur de mes espérances : frais, croquant et fondant à la fois, au bon goût de vanille, comme on peut le déguster dans un vrai coffeeshop…

Ingrédients pour un moule de 22 cm
220 gr galettes bretonnes
70 gr beurre
600 gr de Philadelphia
200 gr de crème fraiche
120 gr sucre
4 œufs
1 gousse de vanille

Broyer les biscuits en poudre grossière au mixeur (ou alors en les émiettant à l’aide d’un rouleau à pâtisserie dans un sac de congélation). Ajouter le beurre fondu aux miettes puis mixer à nouveau brièvement. Recouvrir un moule à charnières de papier sulfurisé, y verser les miettes de biscuits. Tasser les miettes au fond du moule à l’aide du fond plat d’un verre. Réserver le moule au réfrigérateur (environ 30 minutes).

Préchauffer le four à 160°C.
Fouetter le Philadelphia avec la crème, ajouter ensuite le sucre et les grains de la gousse de vanille. Bien mélanger. Ajouter les œufs l’un après l’autre et mélanger. Verser cette préparation sur les miettes de biscuits durcies et cuire 1 heure, jusqu’à ce que le dessus du fromage commence à dorer. Laisser refroidir dans le four éteint. Si le cheesecake refroidit trop vite, il risque de se fendre. Placer ensuite au frigo pour 24 heures et démouler juste avant de servir. Au moment du service, vous pouvez recouvrir le cheesecake d’un coulis de fruits rouges.

{carambar} cake ou mini-cupcakes, le dilemme !

IMG_9324

Qui n’aime pas les carambars ?? A ma connaissance, personne ! surtout pas mon amoureux !!

Ce bonbon au caramel, inventé en 1954, rencontre toujours un franc succès, que ce soit en son état d’origine ou sous ses formes les plus audacieuses.

Cette recette de cake est l’une de mes préférées, je la réalise souvent pour les fêtes de famille car elle est vraiment simple et surtout, elle est toujours appréciée. Sa couleur dorée nous fait penser à celle du pain d’épices d’antan et sa cuisson laisse toujours flotter dans l’air le doux parfum si particulier du carambar…

Pour changer un peu, j’ai transformé la recette de base en cupcakes déments : la ganache fondante est à tomber et le goût du chocolat rehausse celui du carambar. A essayer d’urgence !!

IMG_9314

Ingrédients 

pour le cake
10 cl de lait
80 gr de beurre doux (ou moitié salé, moitié doux)
120 gr de sucre
3 œufs
150 gr de farine
1/3 de sachet de levure
20 carambars

pour la ganache (pour 10 cupcakes)
100 gr de chocolat noir dessert
70 gr de crème liquide entière
10 gr de beurre
4-5 carambars
Préparation du cake

Préchauffer le four à 180°

Dans une casserole, chauffer doucement le lait avec le beurre et les carambars. Remuer régulièrement pour les faire complètement fondre.

Dans un saladier, mélanger le sucre, les œufs, la farine et la levure. Ajouter ensuite les carambars fondus dans le lait et le beurre, bien mélanger et verser dans un moule à cake en silicone de préférence.

Faire cuire 40 minutes.

Préparation des cupcakes et de la ganache

Si vous souhaitez faire des cupcakes, verser la pâte à cake dans des mini-moules à muffins jusqu’au ¾. Les faire cuire au four préchauffé à 180°C pendant 10 minutes.

Pendant ce temps, faire fondre dans une casserole le chocolat, la crème liquide, le beurre et les carambars sur feu moyen en remuant doucement. Une fois le mélange devenu homogène, le laisser refroidir.

Lorsque que les cupcakes sont cuits, retirer un chapeau de cake à l’aide d’un couteau pour pouvoir mettre plus de ganache. Etaler la ganache refroidie sur le dessus des cupcakes et réserver au frais avant de déguster.

crumble cake à la rhubarbe

IMG_1959

La rhubarbe du jardin se met au tea time…

Pour la rhubarbe
4 bâtons de rhubarbe
2 càs de sucre de canne blond

Pour le moelleux
2 càs de lait fermenté
1 œuf
1 jaune d’œuf
130 gr de farine
100 gr de sucre
½ càc de bicarbonate de soude
1 càc de levure
80 gr de beurre mou
2 càc de cannelle
1 càc de gingembre moulu

Pour le crumble
50 gr de farine
30 g de sucre
Du beurre jusqu’à obtenir la consistance voulue
IMG_1950

Éplucher la rhubarbe et la couper en tronçons. Cuire sur feu très doux, à couvert, avec le sucre pendant 10 minutes environ.

Préchauffer le four à 180 °C.

Dans un grand saladier, mélanger la farine, la levure, le bicarbonate et les épices. Ajouter les œufs et le lait fermenté. Mélangerjusqu’a obtenir une pâte homogène. Verser dans un moule à manqué, fond chemisé de papier cuisson. Verser la moitié de la pâte. Disposer la rhubarbe par-dessus et verser le reste de la pâte. Enfourner.

Mélanger tous les ingrédients du crumble à la main et sabler du bout des doigts. Après 10 minutes de cuisson, répartir le crumblesur le gâteau.

Cuire pendant 35 minutes supplémentaires et vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau. Déguster une fois tiède.

IMG_1955

double chocolate and nut brownies : awesome !!

IMG_1599

Envie d’outre-manche ou d’atlantique ! Envie de gâteaux !! Envie de brownies !!! Ceux ci sont librement inspirés d’une recette de Martha Stewart et de celle de la maman de mon colocataire anglais. C’est elle qui y ajoute des pépites de chocolat et des noix…Quelle bonne idée !

Ingrédients :
6 c. à soupe de beurre (selon moi, à peu près 100 gr)
170 gr de chocolat noir
100gr de farine
1 c. à café de levure chimique
1/4 de c. à café de sel
150 gr de sucre
2 gros œufs
2 c. à café d’extrait naturel de vanille
125gr de chocolat noir dessert
125gr de cerneaux de noix

IMG_1608

Préparation :

Faire fondre le beurre et le chocolat au bain-marie en remuant. Laissez refroidir légèrement.
Mélanger à l’aide d’un fouet la farine, la levure et le sel. Ajouter le sucre, les œufs et l’extrait de vanille dans le bol. Incorporer le chocolat et le beurre fondus et mélangez bien pour que la pâte soit bien homogène.

Hacher grossièrement les noix et le reste du chocolat noir pour obtenir de grosses pépites. Les incorporer à la pâte et mélanger.

Verser la pâte dans un moule carré recouvert de papier cuisson et étaler-la en une couche uniforme.

Faire cuire 20 minutes à 180°C. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau. Sortir le moule du four et laisser refroidir 15 minutes dans le moule. Démouler puis laisser refroidir sur une grille. Découper ensuite en carrés. Les brownies se conservent 3 jours dans une boîte hermétique.

Conseil : Faire très attention à la cuisson, il faut les surveiller de près. Si les brownies sont trop cuits, ils deviennent durs comme du béton…

cheesecake gourmand au mars et sauce au caramel

 essai_2_2

Ingrédients

Pour le cheesecake
250 gr de biscuits « digestive »
150 gr de beurre ramolli
500 gr de petit-suisses
1 cuillère à soupe de lait
110 gr de sucre
4 feuilles de gélatines
3 barres de mars coupées en morceaux
Pour la sauce au caramel
80 gr de sucre en poudre
10 cl de crème liquide
40 gr de beurre demi-sel

Réalisation du fond biscuité

Recouvrir le fond du moule de papier sulfurisé.
Broyer les biscuits au robot pour obtenir des miettes fines. Ajouter le beurre ramolli et non fondu. Continuer de battre jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Verser cette pâte dans le moule à charnière ou à fond amovible et aplatir avec un verre. Faire raffermir 30 min au réfrigérateur.

Réalisation de la sauce au caramel

Mettre le sucre dans une casserole et le faire chauffer à sec (c’est à dire sans y ajouter d’eau) sur feu doux. Le laisser fondre sans le remuer jusqu’à ce qu’il commence à brunir. Pendant ce temps, réchauffer la crème liquide afin qu’elle soit tout juste frémissante (cette opération peut se faire au micro-ondes). Quand le sucre est prêt, ajouter la crème hors du feu. Puis ajouter ensuite le beurre et bien mélanger.

Réalisation du « cheese »

Dans un récipient, faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

Dans un saladier, fouetter les petit-suisses avec le sucre en en réservant un de côté. Le faire chauffer dans une casserole avec une cuillère à soupe de lait puis ajouter la gélatine bien essorée. Mélanger jusqu’à complète dissolution de la gélatine. Ajouter cette préparation aux petit-suisses sucrés et fouetter à nouveau. Couper grossièrement les barres de mars et ajouter les morceaux. Bien mélanger et verser sur la base biscuitée.

Napper de la sauce au caramel et réfrigérer au moins 3 heures (une nuit, c’est mieux).

essai_5

 

cheesecake au citron et pointe de gingembre

cheesecake_citron

Ingrédients
Pour la base
200 gr de Digestive biscuits (sablés anglo-saxons que l’on peut remplacer par des sablés bretons ou des petit-beurres)
50 gr de beurre fondu
1 cuillère à café de gingembre moulu
Pour la garniture
700 gr de Cream cheese (ou fromage à tartiner de chez Leader Price)
110 gr de sucre en poudre
3 œufs
2 citrons non traités

Mixer les biscuits au robot afin d’obtenir des miettes fines. Ajouter le gingembre moulu puis le beurre fondu. Quand la pâte est homogène, tapisser le fond d’un moule à charnière. Utiliser un verre à moutarde pour aplatir correctement la base du gâteau. Entreposer au réfrigérateur pour que la pâte durcisse.
Préchauffer le four à 160°C. Pendant ce temps, fouetter le fromage frais et le sucre. Incorporer les œufs un à un en mélangeant bien entre chaque ajout. Ajouter ensuite le zeste et le jus des 2 citrons.
Verser la préparation dans le moule et faire cuire pendant 1 heure au four. A la fin de la cuisson, éteindre le four et laisser le cheesecake refroidir à l’intérieur. Une fois froid, le mettre au frigo pendant plusieurs heures avant la dégustation, l’idéal étant 24h.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 2 3