Archive of ‘cheesecakes, pies et autres cakes’ category

Galette des rois à la framboise

galette

Bon, je sais, ce n’est pas vraiment un article en bonne et dû forme mais cette galette était tellement bonne que je ne pouvais passer à côté. La période des galettes étant presque terminée, j’en profite avant qu’il ne soit trop tard. Clic-clac, quelques instagram, et c’était dans la poche ! Pour aller plus vite, j’ai utilisé de la pâte feuilletée toute prête en rouleau, mea culpa. Mais je n’ai pas été déçue, l’essentiel est toujours de la prendre pur beurre, voire bio pour éviter un maximum les additifs. Et puis quelques framboises surgelées et cela change tout, la galette est fruitée et surprenante.

Enfin pour la couronne, je vous conseille d’aller faire un tour par ici !

La recette

2 rouleaux de pâte feuilletée pur beurre
100 gr de beurre à température ambiante
100 gr de sucre
2 oeufs
100 gr de poudre d’amande
5gr de cointreau
1 cuillère à café d’extrait de vanille
60 gr de framboises surgelées
100 gr de lait
25 gr d’oeufs (la moitié d’un oeuf, le reste servira pour la dorure)
8 gr de maïzena
1 noisette de beurre salé

Sortir les pâtes feuilletées du frigo et les dérouler. Les superposer sur la plaque du four qui servira à cuire la galette, tout en les laissant sur le papier, puis les remettre au frigo. Cela permettra à la pâte d’être bien froide quand vous la manipulerez et vous pourrez enfourner votre galette directement sans risque que la pâte ne se rétracte.

Préparer la crème d’amande. Dans un saladier, crémer le beurre mou à la maryse puis ajouter le sucre. Bien mélanger. Ajouter les œufs puis la poudre d’amande. Continuer de mélanger le tout à la maryse jusqu’à ce que la crème soit bien lisse en évitant d’y incorporer trop d’air. Ajouter le cointreau et la vanille, réserver au frigo.

Pour la crème pâtissière, verser le lait et la moitié du sucre dans une casserole et faire chauffer à feu moyen. Dans un saladier, mélanger l’œuf, le sucre et la maïzena au fouet. Une fois le lait bien chaud, verser la moitié sur la préparation à l’œuf et reverser le tout dans la casserole. Remettre la casserole sur le feu et mélanger. Faire chauffer quelques minutes jusqu’à ce que le mélange épaississe. Ajouter la noisette de beurre salé et l’incorporer.

Une fois la crème pâtissière prête, la mélanger à la crème d’amande pour obtenir une frangipane.

Préchauffer le four à 180°C.

Sortir les pâtes du frigo. Avec un pinceau, badigeonner le pourtour de la pâte de base avec de l’eau sur 2 cm. Déposer la frangipane sur la pâte et l’étaler à 2cm du bord. Disperser les framboises sur la frangipane. Insérer la fève ! et recouvrir de la deuxième pâte. Appuyer sur le tour de la galette avec le pouce et réaliser des crans avec la pointe d’un couteau afin de sceller les deux pâtes. Faire les décorations sur la galette avec la pointe du couteau en prenant garde de ne pas percer la pâte. Enfourner pour 45 minutes, jusqu’à ce que le dessous de la pâte soit bien doré.

 

mini doughnuts à la pomme et à la cannelle

mini doughnuts 1

Et voilà, l’année 2013 est derrière nous. Comme toujours, l’année est passée à une vitesse folle. Ce fût une belle année, remplie d’étapes, de réussites mais aussi de doutes, ceux qui font avancer… 2014 est là et il est maintenant temps de se concentrer sur l’année à venir… Faisons en sorte qu’elle soit aussi belle ! Cela ne tient qu’à nous !!!

Mes bonnes résolutions de l’année? Oh, il y en a quelques unes :

- arrêter de passer des soirées entières sur mon ordinateur à checker mes mails et facebook
– passer plus de temps avec mon amoureux
– faire plus de DIY pour la maison
– poster des articles plus régulièrement (comme d’habitude me direz-vous ;-)

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de doughnuts. Bon oui, je vous l’accorde, ce sont des faux ! Ce sont des doughnuts pour ceux qui n’aime pas la friture. Bah oui, les vrais sont réalisées dans une pâte proche de la brioche dont on extrait les cercles à l’emporte-pièce pour ensuite les passer à la friteuse. Néanmoins, ils sont excellents et je dois dire que le goût est assez similaire, seule la texture diffère un peu… Pour le moule, vous trouverez facilement un moule à silicone à mini-savarins pour faire des babas au rhum (mmh, il faudrait que j’essaie aussi ça ;-). en tous cas, ces mini-doughnuts sont vraiment trop mignons !

mini doughnuts 2 mini doughnuts 3

 La recette

Pour 25 mini doughnuts
100 gr de farine
68 gr de sucre
1 œuf
15 gr de beurre
4 gr de levure
une pincée de sel
90 ml de lait
6 ml de vinaigre
1 pomme râpée
1 càc de cannelle moulu

Pour le glaçage
66 gr de sucre glace
15 gr de jus de pomme

Préchauffer le four à 200°C. Préparer le buttermilk en mélangeant le lait et le vinaigre. Dans un saladier , mélanger la farine , le sucre, la levure, le sel et la cannelle. Ajouter le buttermilk, l’œuf , le beurre, l’extrait de vanille et la pomme râpée jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Verser la pâte dans une poche à douille et couper l’extrémité. Déposer la pâte dans un moule à mini-doughnuts en remplissant à moitié. Enfourner pour 6 minutes, puis retirer du four et laisser refroidir pendant 5 minutes. Démouler ensuite les doughnuts sur une grille.

Verser le sucre à glacer dans un bol. Ajouter 1 cuillère à soupe de jus de pomme et mélanger jusqu’à consistance lisse. Tremper les doughnuts dans le glaçage puis placez-les sur une grille. Saupoudrer de cannelle ou de vermicelles de sucre pour la décoration si vous le souhaitez.

Chocolate bundt cake et glaçage au caramel

cake chocolat glacage caramel

Une recette par ici, ça faisait un petit moment. Et oui, vous l’avez remarqué, quelques petites choses ont changé sur Mon grain de sucre. J’ai été très occupée ces derniers temps à rendre possible ce dont je rêvais depuis un moment : je peux maintenant vous proposer des pâtisseries pour vos événements ! Et oui, mes gâteaux chez vous !! Si c’est pas génial ça !! Si vous voulez comprendre un peu mieux ce dont je vous parle, n’hésitez surtout pas à cliquer sur l’onglet « commande« . Je compte sur vous pour faire passer le mot… C’est en partie pour rendre ce rêve possible que j’ai passé mon CAP pâtissier en juin dernier. Maintenant, quelques travaux dans mon labo et je serais prête pour le mois d’avril !! Enfin, pour revenir à cette recette, j’ai adoré le moelleux du bundt cake, vraiment pas sec. Et ce glaçage pour la touche de gourmandise avec juste la bonne consistance pour permettre cet effet dégouliné maîtrisé que j’aime tant… En bref, vous ne serez pas déçu, c’est une merveille !

cake chocolat caramel 2

cake chocolat caramel 1

cake chocolat caramel 4

La recette

Pour le bundt cake
226 gr de beurre doux
60 gr de cacao en poudre
180 ml d’eau bouillante
15 gr de café instantané
400 gr de sucre
240 ml de lait entier
15 ml de vinaigre d’alcool
15 ml d’extrait de vanille
2 œufs
250 gr de farine
5 gr de bicarbonate de soude
4 gr de sel

Pour le glaçage au caramel
200 gr de lait concentré sucré
74 gr de crème liquide entière
155 gr de miel
100 gr de sucre roux
100 gr de sucre
56 gr de beurre
3 gr d’extrait de vanille

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer et fariner un moule à bundt cake, si vous n’en avez pas, un moule à savarin ou à kougelhopf fera très bien l’affaire. Faire fondre le beurre dans une grande casserole à feu moyen, ajouter le cacao en remuant jusqu’à consistance lisse. Mélanger le café soluble et l’eau bouillante jusqu’à dissolution complète et ajouter au mélange, puis retirer du feu. Préparer le buttermilk en mélangeant le lait et le vinaigre. Ajouter le sucre, le buttermilk, la vanille et les œufs au mélange de chocolat chauffé et fouetter jusqu’à consistance lisse. Dans un autre récipient, mélanger la farine, le bicarbonate de soude et le sel. Incorporer au mélange de chocolat chauffé. Verser la pâte dans le moule et enfourner pour 40 à 45 minutes. Laisser refroidir dans le moule sur une grille pendant 20 minutes puis démouler sur une grande assiette.

Pour le caramel, mélanger le lait concentré et la crème dans un bol. Mélanger le miel et les deux sucres dans une casserole. Porter à ébullition puis ajouter le beurre. Remuer jusqu’à ce que le beurre soit fondu. Ajouter le mélange de lait concentré en fouettant sans cesse. A l’aide d’un thermomètre, porter à 120°C. Retirer du feu et incorporer l’extrait de vanille. Lorsque le caramel est redescendu en température et a une surface bien lisse, verser sur le dessus du bundt cake de façon à faire dégouliner le caramel sur les parois. Saupoudrer d’une pincée de fleur de sel et c’est prêt !

cake chocolat caramel 3

tarte aux pommes, aux pêches et aux cerises

Oui, oui, je sais, ça faisait un petit moment que j’avais disparu ! En ce moment, le temps m’échappe entre le boulot et le déménagement. Et oui, grande nouvelle, je déménage dans une grande et belle maison avec une grande et belle cuisine !!! Je vais pouvoir en profiter et ça, ça me réjouis! Enfin, une cuisine digne de ce nom ! C’est vrai, quoi! Comment faire pour cuisiner dans une cuisine de 4m2 où l’on ne peut rien ranger, rien stocker, ni même poser? On se retourne et bing dans le four, et bing dans le frigo… Et bien, je vous dis pour l’avoir fait pendant si longtemps, c’est pas facile! Je suis si heureuse de cette nouvelle cuisine, c’est pour elle que j’ai craquée pour cette maison. Je vais enfin pouvoir m’éclater et recevoir dans ma cuisine pour transmettre ma passion ;-) Avis aux amateurs !

Cette fois-ci, on se retrouve pour une vraie recette de pie maison à l’américaine ! Qui ne connait pas l’apple pie? L’avantage avec les apple pies, c’est qu’on peut les accommoder avec tout, selon notre humeur du jour et ce qu’on a en stock. Ici, des pêches de fin de saison et des cerises congelés pour libérer le congélateur avant le déménagement.

Ingrédients
pour la pâte à tarte
280 g de farine
1.5 càc de sel
1.5 càs de sucre en poudre
190 g de beurre, coupé en cubes et froid
9 cuillères à soupe d’eau froide
lait et sucre blond pour faire dorer
pour la garniture
3 pommes
3 pêches
des cerises congelées
1 càs de maïzena
1 càs  sucre blond

Pour la pâte à tarte, mélanger la farine, le sel et le sucre dans le bol du mixer. Ajouter le beurre froid coupé en dès. Mixer à vitesse moyenne. Continuer à mixer jusqu’à ce que le mélange ressemble à une poudre grossière. Incorporer ensuite les cuillères à soupe d’eau une par une jusqu’à obtenir la consistance de pâte souhaitée. Si la pâte est finalement trop humide et colle au mixer, ajouter de la farine.  Former une boule de pâte avec les mains, l’envelopper dans du papier film et réfrigérer au moins 30 minutes voire toute la nuit, comme moi. Sortir la boule de pâte du réfrigérateur et la laisser se ramollir un peu pendant 10 minutes sur le plan de travail. Préchauffer le four à 200°C.

Pendant ce temps, éplucher les pommes. Couper les avec les pêches en morceaux grossiers. Mélanger dans un saladier avec les cerises, la maïzena et le sucre. Réserver. Étaler une bonne moitié de la pâte selon les dimensions souhaitées. Foncer le moule et piquer le fond à la fourchette. Réserver ce fond de tarte au frigo. Étaler le reste de la pâte pour former le couvercle. Verser les fruits sur le fond de tarte. Au pinceau, humidifier de lait les bords de la tarte. Recouvrir avec le couvercle de pâte et sceller les bords en pinçant un peu. Avec un couteau, réaliser un petit trou au centre pour servir de cheminée pendant la cuisson. A l’aide d’un petit emporte-pièce, réaliser la guirlande décorative sur le tour de la tarte. Badigeonner la tarte de lait avec un pinceau puis saupoudrer de sucre.

Enfourner pour 35 minutes, jusqu’à ce que la croûte commence à dorer. Laisser refroidir sur une grille et déguster.

 

{joli gâteau} layer cake au chocolat et à la framboise

J’adore faire des layer cakes. Surtout j’adore les monter, passer un moment à étaler la crème, l’égaliser, la lisser sur la table tournante avec tous mes outils. C’est comme faire de la maçonnerie et ça me donne l’impression que mes dix doigts me sont utiles pour une fois. J’aime bien me savoir utile, même si je suis la seule à m’en rendre compte ;-) Une fois bien lisse et bien dessiné, il faut ensuite choisir la déco de mon layer cake. Ca aussi c’est un chouette moment. Se poser, prendre du recul pour l’observer, lui montrer la lumière, le regarder sous toutes les coutures, l’imaginer puis…choisir. Travailler la crème à la spatule, faire des rosaces à la douille et poser des perles de sucre… La pâtisserie est définitivement un art. C’est ce qui me passionne car elle est imprévisible…
Et vous, qu’est ce qui vous plait dans la pâtisserie ??

La recette

Pour les moelleux (2 gâteaux de 15 cm)
88 g de farine
180 g de sucre en poudre
40 g de cacao non sucré en poudre
1 càc de bicarbonate de soude
1 càc de levure chimique
1 càc de sel
1 œuf
110 ml de café
110 ml de lait fermenté
55 ml d’huile
1 càc d’extrait de vanille liquide

Pour la crème à la meringue suisse
200 g de sucre
100 g de blancs d’œuf
100 g de beurre doux à température ambiante
100 g de beurre demi-sel à température ambiante
brisures de framboises

Préchauffer le four à 180°C. Préparer les deux moules à gâteaux avec du papier sulfurisé. Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs. Ajouter les autres ingrédients et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène. C’est normal si elle est un peu liquide.

Verser la pâte dans les moules et enfourner pour 30 minutes. Pour vérifier la cuisson, faire le test du couteau qui ressort sec. Sortir les moules du four. Une fois tiédis, démouler les gâteaux sur une grille.

Faire chauffer dans une casserole, 1 mesure de framboises, 1 mesure de sucre et 1/2 mesure d’eau (un verre, c’est bien). Arrivée à ébullition, arrêter le feu et laisser refroidir. Une fois refroidi, mixer le coulis de framboise.

Pendant ce temps, mélanger les blancs avec le sucre dans le bol du robot. Faire chauffer au bain marie. Une fois les grains de sucre bien fondus (plus aucun grain de se sent au toucher), monter les blancs en neige au fouet. Lorsque la meringue italienne est ferme, changer pour le batteur plat et ajouter le beurre en deux fois. Mélanger doucement et racler les bords à la maryse entre chaque ajout. Une fois tout le beurre incorporé, battre plus vite pendant quelques minutes et la crème va prendre. Verser ensuite le coulis de framboise en plusieurs fois en mélangeant entre chaque ajout. La crème est prête lorsqu’elle sent assez la framboise à votre goût.

tartelettes abricots et spéculos

L’abricot est un de ces fruits qui nous parlent d’été, de soleil et de mistral… C’est un de ces fruits que l’on ramène en cagette en souvenir des vacances pour que ça dure encore et encore… Avoir ce goût acidulé et sucré dans la bouche permet de se remémorer les bons moments passés auprès des siens. Je sais, ce n’est pas encore les vacances, mais enfin presque pour les veinards du mois de juillet … Alors pour ceux qui doivent attendre encore un peu, voilà de quoi s’évader un peu !

Pour 8 tartelettes
200 gr de spéculos
80 gr de beurre
une quinzaine de noix de pécan
300 gr de fromage frais type philadelphia
75 gr de sucre
1 gousse de vanille
un peu de lait
4 abricots bien murs

Broyer les spéculos au robot pour obtenir des miettes fines. Finir en mixant les noix de pécan pour les concasser. Faire fondre le beurre au microondes puis l’ajouter au spéculos. Mélanger pour obtenir une pâte.

Poser des cercles à entremets individuels sur une feuille de papier sulfurisé. Disposer le mélange au spéculos et former un bord. Tasser avec le fond d’un verre. Réserver au réfrigérateur pendant un 1/4 d’heure.

Pendant ce temps, fouetter le fromage frais pour l’assouplir. Gratter la gousse de vanille pour extraire les grains. Ajouter au fromage frais le sucre, les grains de vanille et un peu de lait pour obtenir la consistance voulue. Remplir une poche à douille de cette préparation et remplir les fonds de tarte. Remettre au frais.

Au moment de servir, sortir les tartelettes du réfrigérateur pour qu’elles reprennent la température ambiante. Couper de fines lamelles d’abricot et les disposer sur les tartelettes. Décorer avec des noix de pécan concassées et un peu de sucre glace.

 

Chocolat, coeur de pistache !

Aujourd’hui, j’avais envie de vous présenter cette recette gourmande que je fais depuis longtemps mais que je n’avais jamais posté… Je ne sais pas pourquoi, elle était passée entre les mailles du filet et c’est bien dommage !! Et bien oui, parce qu’une recette facile à faire comme celle là et si délicieuse, ça ne devrait pas être gardé pour soi. Comme mieux vaut tard que jamais, je m’empresse de la publier cette fois-ci. Vous m’en direz des nouvelles !!

La recette

140  gr de chocolat noir corsé
90 gr de beurre
3 cuillères à soupe de crème liquide 15%MG
1 cuillère à soupe de farine
1 cuillère à soupe de maïzena
50 gr de sucre
2 œufs

66 gr de chocolat blanc
1 cuillère à soupe de pâte de pistache (chez G.Detou)
2 cuillères à soupe de crème liquide 15%MG

Pour le cœur de pistache, faire fondre le chocolat blanc avec la pâte de pistache et la crème liquide dans une casserole sans cesser de remuer. Une fois fondu, verser le tout dans un récipient et placer au congélateur pendant une heure.

Puis, préparer le moelleux. Battre les œufs et le sucre. Ajouter la farine et la maïzena, mélanger bien. Dans un bol, faire fondre le chocolat, le beurre en morceaux et la crème liquide au micro-ondes 1 minute 30 à puissance moyenne, en mélangeant à la moitié de la durée. Incorporer le mélange à la préparation oeufs-sucre-farine jusqu’à complète incorporation.

Préchauffer le four à 200°C. Fariner légèrement un moule à muffins en silicone. Verser le mélange dans 4 moules. Sortir la préparation à la pistache du congélateur. Si elle est trop durcie, la passer 10 secondes au micro-ondes. Former 4 boules à la petite cuillère et disposer une boule au centre de chaque moule en appuyant légèrement. Enfourner pour 7 à 9 minutes selon la puissance de votre four. Les bords doivent être cuits et le centre coulant.

red velvet cake for Valentines

Je sais bien qu’il n’y a pas de jour pour célébrer l’amour. Parce que l’amour se doit d’être fêter tous les jours et qu’il est trop réducteur de ne l’associer qu’à la St Valentin. Oui, je pense à mon amoureux tous les jours, chaque minute qui passe même… Mais ce jour me permet de penser à VOUS les autres amoureux. Vous, les vieux, les jeunes, ceux qui sont loin l’un de l’autre, ceux qui se déchirent, qui s’amourachent, s’aiment avec passion, qui ne parlent pas la même langue ou n’ont pas la même couleur de peau, ceux qui s’aiment avec un grand A… Alors oui, une petite recette juste pour vous faire plaisir et célébrer votre amour à vous qui aimer les bonnes choses. Une recette de Red Velvet Cake parce que le Red Velvet, c’est le gâteau de….l’amour !!!

La recette
pour un layer cake de 15 cm de diamètre

21 gr de cacao en poudre
250 gr de farine
5 gr de sel
– – -
180 gr d’huile de tournesol
200 gr de sucre
2 œufs
25 cl de buttermilk (25 cl de lait entier + 15 ml de vinaigre d’alcool)
6 gr de bicarbonate de soude
15 ml de vinaigre d’alcool
colorant rouge

2 blancs d’œuf
140 gr de sucre
140 gr de beurre à température ambiante
300 gr de fromage frais type philadelphia

Préchauffer le four à 180°C.
Préparer le buttermilk en mélangeant le lait et le vinaigre, puis réserver.

Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs. Fouetter le sucre et l’huile dans un autre saladier. Ajouter les œufs un par un. Puis le colorant. Alternativement, incorporer les ingrédients secs et le buttermilk. Dans un bol, mélanger le bicarbonate de soude et le vinaigre. Ajouter le mélange à la préparation.

Verser la préparation par moitié dans deux moules ronds. Enfourner pour une trentaine de minutes. Faire le test du couteau pour vérifier la cuisson. Une fois sortis du four, laisser refroidir les cakes puis les démouler sur une grille.

Pendant la cuisson des cakes, préparer la buttercream. Dans un saladier supportant la chaleur, mélanger les blancs d’œufs et le sucre. Faire chauffer au bain marie pour faire fondre le sucre. Vérifier que tous les grains de sucre soient dissouts en frottant entre deux doigts. Ensuite, monter les blancs en neige au batteur jusqu’à ce qu’ils soient fermes et forment des becs d’oiseau. Ajouter le beurre à température ambiante en deux fois, en battant entre chaque ajout. Battre la préparation pendant encore au moins 5 minutes, elle devient plus liquide puis se raffermit à nouveau. Une fois la consistance voulue obtenue, battre le fromage frais dans un autre récipient, puis l’incorporer à la buttercream à la maryse.

Pour le montage, couper le chapeau de chaque cake puis le couper en deux dans le sens de la hauteur. Vous obtenez 4 étages de cake de 2 cm de hauteur. Monter le layer cake en étalant 3 ou 4 cuillères à soupe de buttercream entre les étages. Étaler une première couche de buttercream restante sur le tour et le dessus du cake pour former le « crumb coat ». Réfrigérer pour faire figer la crème. Étaler une deuxième couche et lisser. Réfrigérer à nouveau.

Je vous invite à aller voir les tutoriaux proposés par Kaitlin sur son blog pour l’assemblage et le glaçage, ils sont très bien faits. Il est possible de s’arrêter là et de déguster le cake recouvert de buttercream uniquement. Si vous souhaitez décorer le cake, vous pouvez utiliser 600 gr de pâte à sucre pour recouvrir le cake. La célèbre Jane Asher propose aussi un tutorial afin de vous montrer comment recouvrir un gâteau avec le pâte à sucre, c’est par .

fondant au fromage frais

J’adore la pâtisserie, vous l’aurez compris. J’adore passer des heures dans ma cuisine à réaliser de nouvelles recettes mais j’adore aussi les manger ! Tout y passe, et le cheesecake aussi, j’adore bien évidemment ! Alors, quand je suis tombée sur cette recette de Martha Stewart, issue de son super livre « biscuits, sablés, cookies, la bible des tout petits gâteaux » (je vous le recommande fortement, sois dit en passant ;-), j’ai fondu… J’avais déjà essayé pas mal de déclinaisons du cheesecake comme le brownie cheesecake, et cette recette m’y a fait penser avec un moelleux à la vanille à la place du brownie.

Avec cette recette, enfin cette photo, je participe au concours « White & Gold » du blog Culinographie, spécialisé dans la photo culinaire. Je dois donc pour une fois vous dévoiler un peu de mes secrets, s’il y en a, concernant les coulisses de cette photo. Pour suivre le thème, je suis donc partie sur des tons or et blanc que ce soit pour le gâteau mis en scène que la mise en scène elle-même. Avec la dominante claire de ces fondants, j’ai décidé de « peindre » en doré les reliefs avec du colorant alimentaire en poudre. Pour la mise en scène, j’ai utilisé le sucre glace pour l’effet neigeux et la dentelle, de la vaisselle de Limoges et un petit angelot de noël. Comme à mon habitude, j’ai pris ces photos en plein jour, je n’aime pas le rendu de la lumière artificielle. J’ai utilisé ces réglages : ISO 100 – ouverture f/4.0 – vitesse d’obturation 1/40. Pour la balance des blancs, mon appareil est réglé sur « ensoleillé ». La sensibilité est basse car avec le sucre glace en fond, le blanc ressortait trop sur les photos. C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour avoir la luminosité voulue, ce sucre glace m’a donné du fil à retordre. Je suis assez satisfaite du résultat final, notamment de l’effet net/flou que j’ai tant de mal à obtenir avec cet objectif dont l’ouverture était au maximum. J’aime bien aussi l’effet doré assez surprenant sur un gâteau…

Recette de Martha Stewart

Ingrédients
165 gr de beurre mou
230 gr de farine + 2 càs
1 càc de levure
3/4 càc de sel
200 gr de sucre roux
3 œufs
1 1/2 càc d’extrait de vanille
170 gr de fromage frais
50 gr de sucre

Préchauffer le four à 160°C.
Mélanger les 230 gr de farine, la levure et le sel dans un récipient. Battre 135 gr de beurre mou avec le sucre roux au batteur jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer 2 œufs et 1 càc d’extrait de vanille. Ajouter ensuite la farine en raclant les bords à la maryse. Dans un autre saladier, mélanger le fromage frais, le sucre, le reste de beurre, 2 càs de farine et l’extrait de vanille restant.

Verser la pâte à fondant dans le moule puis couvrir avec la préparation au fromage frais. A l’aide d’une petite cuillère, effectuer des mouvements de bas en haut pour mélanger les deux préparations en marbré.
Faire cuire 45 minutes jusqu’à ce que le gâteau soit doré et que la pointe d’un couteau ressorte sèche. Laisser refroidir puis couper en carrés pour déguster


Merci à vous tous qui êtes de plus en plus nombreux à passer par ici et à me laisser de si gentilles petits mots…

apple ginger cake for Fi(lle)ancée


Hey, aujourd’hui, ma jolie copine Hélène aka Fi(lle)ancée a décidé de vous faire partager ma recette d’Apple ginger cake sur son blog. Hélène, c’est une bride-to-be (comprendre future mariée) adorable qui nous parle de ses idées, ses inspirations mais aussi ses craintes pour la réalisation de son joli jour en avril prochain… Pleine de surprises, elle nous embarque dans son monde chaque jour un peu plus avec plein de joie et de gaité !! Ce layer cake, je lui ai fait pour son diner « test traiteur » avec toute sa famille, une façon de voir si on pouvait aimer les gâteaux américains quand on est vosgiens ;-)

Et avec Fi(lle)ancée, nous vous proposons de gagner 6 cupcakes à la vanille, coeur fondant et glaçage au nutella à retirer aux alentours de Chalon sur Saône en laissant un commentaire sur sa page.

Alors pour découvrir la recette et participer au concours, c’est par là :




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 2 3